Petite histoire du contrôle technique

En France, le contrôle technique de véhicules est devenu obligatoire depuis le 1er janvier 1992. Toutefois, vous devez savoir que l’histoire du contrôle technique a démarré bien avant cette date. En effet, les réglementations concernant la circulation des véhicules ne datent pas d’hier. Elles sont nées au même moment que la mise en circulation de l’ancêtre de l’automobile. Pour vous aider à mieux comprendre, voici quelques dates clé à retenir concernant l’histoire du contrôle technique de véhicules.

Chronologie du contrôle technique en France

La première voiture qui circulait en France a été construite en 1866. Et dès cette année, des experts ont commencé à élaborer des règles de sécurité routière. C’est ainsi qu’en 1873, les premières réglementations sont entré en vigueur. Il s’agissait d’une loi assez basique qui imposait tout simplement le contrôle des véhicules par le service des mines avant leur mise en circulation.

Les années ont passé et on compte de plus en plus d’automobiles qui circulent en ville. D’où la nécessité de créer une réglementation plus précise pour permettre à tout le monde de circuler librement et en toute harmonie. Ainsi, en 1899, le premier décret régissant la circulation automobile a été créé. Ce dernier attribuait plus de responsabilités au service des mines puisqu’ils doivent désormais constater la conformité de tous les véhicules en circulation vis-à-vis des normes de sécurité.

1985 : une date à retenir dans l’histoire de la circulation automobile en France
Au fil des années, le nombre des véhicules qui circulent n’a cessé de croître. Et au cours d’une enquête menée concernant la sécurité routière, les autorités ont constaté qu’il y avait une étroite liaison entre l’état des véhicules et les accidents de la route. En effet, ils ont conclu que les automobiles en mauvais état, ceux qui ont servi depuis plusieurs années sont plus susceptibles de provoquer des accidents, ce qui a emmené les pouvoirs publics à émettre un décret qui imposait un contrôle technique automobile. Au début, ce décret ne concernait que les véhicules de plus de 5 ans.

Ensuite, vient enfin le décret qui est entré en vigueur le 1er janvier 1992, qui imposait le contrôle technique à tous les véhicules légers de moins de 3,5 tonnes. Le contrôle porte sur 116 points de vérification liés à la sécurité du conducteur et des passagers du véhicule, mais également au respect de l’environnement. La durée de validité du contrôle technique varie selon la catégorie du véhicule. Ainsi, elle est de 2 ans pour les véhicules utilitaires légers et de 3 ans pour les voitures particulières.

Quelques dates importantes à retenir également

En 1999, un nouveau règlement est également entré en vigueur. Celui-ci stipule que tous les véhicules légers utilitaires âgés de 4 ans doivent se soumettre à un contrôle anti-pollution annuel.

En 2005, le contrôle technique des poids lourds, c’est-à-dire les véhicules dont le poids total en charge dépasse les 3,5 tonnes, a été privatisé.

En 2012, de nouveaux points de contrôle ont fait leur apparition. En effet, au début, il n’y avait que 116 points de contrôle. Désormais, il y en a 123.

Et enfin, en 2014, la visite technique des véhicules a été harmonisée à l’échelle européenne. Ce qui veut dire que les réglementations sont les mêmes dans tous les pays de l’Union Européenne.

AUTO BILAN LUNEVILLE : un centre de visite technique situé à Lunéville


Les automobilistes de Lunéville et ses environs sont les bienvenus chez AUTO BILAN LUNEVILLE pour réaliser le contrôle technique de leurs véhicules. Situé dans la Zone De La Libération Rue Des Cités Cécile 54300 à Lunéville, ce centre est agréé pour réaliser la visite technique de tous types de véhicules, notamment les voitures électriques.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*